Camper en hiver – équipement et astuces pour rester au chaud

Je viens de recevoir un colis de la boutique Equipement Aventure avec en cadeau un sac de couchage adapté aux températures hivernales et des bâtons de randonnée ! Autant dire que je suis super contente et que j’ai hâte de pouvoir aller tester tout ce petit équipement dans les Pyrénées très prochainement !

Camper en hiver, c’est possible ?

Je me vois déjà randonner dans les montagnes enneigées et j’aimerais beaucoup essayer pour la première fois le camping hivernal (dans la neige, oui oui).  Se réveiller au petit matin, les pieds dans la neige, doit être une sacrée expérience. La seule chose qui me tracasse encore est : comment rester au chaud ? Après plusieurs recherches et lectures, je me rends compte que c’est tout à fait possible. Il suffit d’être un minimum équipé, organisé et prévoyant !

Quelques indispensables pour camper en hiver

En attendant la neige, je me suis dit que ça pourrait être sympa de préparer une wishlist  « camping d’hiver » en montagne, avec des produits d’équipement pour une telle aventure. En définition, quelques indispensables pour randonner et camper en hiver sans mourir de froid !

1. La tente

Pour faire du camping l’hiver, mieux vaut privilégier une tente quatre saisons qui soit résistante à l’eau, qui retienne bien la chaleur et avec une forme en longueur qui épouse le vent.

Exemple de tente d’hiver

2. Le tapis de sol

Le tapis de sol est également très important car le froid passe également par le sol. Il faut donc s’en isoler. Ce type de tapis en mousse à alvéoles fermées est justement conçu pour résister à des températures hivernales.

Exemple de tapis de sol

3. Le sac de couchage

C’est important d’avoir un bon sac de couchage quand on part camper l’hiver ! Ce que j’entends par « bon » c’est un sac de couchage avec une bonne résistance thermique et de préférence en forme de « sarcophage » car plus le sac épouse les formes du corps, moins il y aura de perdition de chaleur.

Exemple de sac de couchage

4. Les chaussures

Lorsqu’on fait de la randonnée en hiver, il faut faire attention à ce que ses chaussures soient bien imperméables. Et assez hautes pour que la neige ne puisse s’infiltrer par la languette.

Exemple de bottes de randonnée

5. Les vêtements

Pour minimiser la perte de chaleur, le corps doit être en mesure de conserver et de réguler sa température. C’est pourquoi le système des multicouches est idéal quand on part en randonnée et surtout l’hiver. Il ne faut surtout pas porter de vêtements en coton en contact avec le corps car cette matière emprisonne la transpiration alors que les matières synthétiques, la laine ou la soie laissent la peau respirer.

Bien entendu, il faudra aussi penser à porter une paire de legging du même type sous son pantalon de neige.

Exemple de tee-shirt en matière synthétique

6. La veste de sport d’hiver

Si on respecte le système des trois couches de vêtements, la dernière couche devra être une couche « coquille » qui protège du vent et de la pluie tout en laissant passer l’air. J’aime bien cette veste qui possède des ouvertures sous les aisselles permettant une bonne régulation de la chaleur du corps lors de l’effort.

Exemple de veste de sport d’hiver

7. Les sous-gants

En hiver, ce sont les extrémités de notre corps qui sont les plus sensibles au froid. Avoir une paire de sous-gants permet de garder ses petits doigts au chaud plus longtemps. Par contre, une paire de chaussettes en plus et des chaussures trop serrées pourraient bloquer une bonne circulation du sang et intensifier la sensation de froid.

Exemple de sous-gants

8. Les bâtons de randonnée

Les bâtons de randonnées peuvent aussi s’utiliser comme bâtons de neige. Il suffit d’en remplacer les embouts. Ceux-ci sont très pratiques puisqu’ils sont légers et peuvent se fixer simplement au sac à dos, lorsqu’on n’en a pas besoin.

Exemple de bâtons de randonnée

9. Le réchaud

Pas de réchaud : pas de boisson chaude ni de repas chaud. Et donc pas de réconfort à la fin de la journée de randonnée… Le réchaud c’est donc indispensable !

Exemple de réchaud

10. La trousse de secours imperméable

Une trousse de secours imperméable n’est jamais de trop !

Exemple de trousse de secours imperméable

11. La petite chaufferette

Une chaufferette est toujours un petit plus pour se réchauffer les mains ou les pieds à tout moment de la journée ! Petite astuce : on peut aussi remplir une bouteille d’eau chaude que l’on recouvrira d’une chaussette et qui pourra servir de bouillote artisanale dans le sac de couchage !

Exemple de chaufferette

Du Chocolat et des barres protéinées

Les barres protéinées permettent d’apporter assez d’énergie au corps pour qu’il soit dynamique et en éveil. Par contre, pour rester au chaud pendant la nuit, il est important de manger assez des produits riches en lipides avant le coucher.Un bon chocolat chaud ou plusieurs carrés de chocolat par exemple !

Camille

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Je dois avouer que dans mon imaginaire ce genre de sortie est très séduisant. Ouvrir la tente et sentir l’air glacer sur ses joues, souffler un nuage d’air blanc, ne rien entendre que le silence, le soleil qui se réfléchit sur la neige… Mais en y réfléchissant je me demande si ce n’est pas vrailent galère car notre chaleur fait fondre toute cette neige et induit beaucoup d’humidité. Je me demande donc si, vraiment, avec tous ces produits adaptés tu peux t’en prémunir, c’est à tester !

    • Oui, je rejoins tes questionnements. Je pense que la meilleure solution est de s’informer un petit peu des différentes techniques de campement hivernal et puis de tester avec quelques équipements de base sans non plus avoir à racheter tout un équipement de camping juste pour cette saison (et sans avoir la certitude de passer une bonne nuit). Avec un peu de connaissances en question d’isolation, perte de chaleur, etc, on peut aussi donner une seconde utilisation à des objets et vieux vêtements par exemple ! Oui, c’est à tester quoi ! 🙂