Cuba – Premières impressions & découverte de la Havane

La Havane

J’avais vraiment hâte de partir à Cuba. Même si, il faut le dire, j’étais surtout impatiente de retrouver mon petit frère qui voyage en Amérique du Sud depuis 8 mois. Nous avions choisi Cuba comme point de rencontre car c’était la destination la plus économique niveau billets d’avion (cf. 650€ aller-retour). Mais aussi parce que depuis longtemps j’étais intriguée par l’histoire de ce pays. Et avec l’ouverture des lignes aériennes entre les EU et Cuba, il semblait être le bon moment pour enfin visiter Cuba.

  • Je suis tombée sur le blog de “Chaux me le monde” qui raconte son voyage de 20 jours à Cuba avec beaucoup d’infos pratiques, de conseils et de magnifiques photos pour illustrer le tout. Découvrir ses articles sur Cuba.
  • Mais également sur le blog de “Héma pose ses valises”, qui raconte son Road Trip de 21 jours autour de l’île, avec des dizaines de bonnes adresses (restaurants, musées, cafés, parcs naturels…) à garder précieusement. Découvrir ses articles sur Cuba.

Cuba – Quelques infos pratiques

 

 Monnaie : deux monnaies circulent à Cuba : le peso national (CUP) et le peso convertible (CUC). La première est la monnaie locale des cubains et la seconde la monnaie touristique sur l’île. Hébergements, transports, restaurants, souvenirs… Tout se paye en CUC, sauf si on décide de manger dans un petit bouiboui local par exemple, là c’est en CUP.

 Hébergement : j’ai noté 5 types d’hébergements à Cuba : l’hôtel, la casa particular (sorte de maison d’hôtes à partir de 15-20 CUC la nuit), l’hostal (casa comportant plus de chambres), l’auberge de jeunesse (qui propose des lits en dortoirs à partir de 10 CUC) et le camping (principalement des bungalows à partir de 15-20 CUC la nuit, pas toujours de possibilité de planter sa tente).

 Transports : à Cuba, on se déplace principalement en bus local (dans les grandes villes), en taxis collectifs ou privatisés (pour des longs ou petits trajets) ou en bus touristiques (pour les longues distances). Attention, à la Havane, les chauffeurs de tuk tuk n’hésitent pas à faire monter les prix (la course ne devrait pas dépasser plus de 3 CUC).

 Internet : capter le wifi à Cuba, c’est un peu compliqué mais pas mission impossible ! Si vous avez la connexion dans votre hôtel, vous êtes chanceux. Sinon, le mieux est de se rendre près d’un point wifi (souvent les grandes places ou les parcs) et d’acheter une carte internet à un vendeur à la sauvette (3 CUC/h) ou dans une boutique Etesca (2CUC/h). Dans certaines villes, il est possible de trouver des cyber-cafés (comme à Trinidad).

Mon arrivée à la Havane !

 

Et le jour J est arrivé. Tout d’un coup j’étais à Cuba. Le voyage ne m’avait pas paru si long. Peut-être parce que ça n’avait longtemps été qu’un rêve lointain. Et puis soudain, j’étais à l’aéroport de la Havane, sous une chaleur très humide. Mon frère était bien au rendez-vous ! Depuis mon départ d’Autriche (c’est à dire 24h),  j’étais dans une sorte de léthargie à me laisser porter par les transports. Et soudain, il me fallait agir ! Changer de l’argent, trouver un taxi, négocier, essayer de me faire comprendre avec mon espagnol de lycéenne. C’est le choc ! Je prends conscience que ça y est, je suis à Cuba ! L’aventure commence et ça fait du bien ! 😃

aventure cuba
Cuba - La Havane

Où j’ai dormi à la Havane

 

Avant de partir, j’avais réservé 2 nuits dans une Casa Particular et 1 nuit dans une auberge de jeunesse, de quoi être tranquilles les premiers jours.

Casa Particular La Havane
house

Premier arrêt, la Havana Vieja (quartier le plus vieux et le plus touristique de la Havane). J’avais réservé cette Casa via Air Bnb qui vient de s’ouvrir à Cuba et qui propose déjà un grand nombre d’adresses. Séjourner dans une Casa Particular est le meilleur moyen pour découvrir la vie domestique cubaine. Les hôtes sont en général très accueillants et peuvent nous renseigner sur les bonnes adresses locales et même nous aider à programmer la suite de notre voyage.

Casa Particular Big Mama : Calle Merced, Havana Vieja

+ d’infos

Cuba - La Havane
house

Pour notre troisième nuit, j’avais réservé deux lits en dortoir dans l’auberge de jeunesse Paradize située dans Centro Havana. Un quartier moins touristique et peut-être encore plus authentique. L’auberge de jeunesse est une bonne option pour les voyageurs en solo qui ont un budget plus serré. Les chambres sont un peu rustiques, mais la maison est très charmante avec sa cour intérieure et sa grande terrasse sur le toit. Le personnel est très sympa et toujours prêt à aider.

Paradize Hostel Backpacker : Calle San Miguel 561, Centro Havana

Découvrir les auberges

Hôtel La Havane
house

Pour la fin de mon séjour à Cuba, j’avais décidé de réserver une dernière nuit dans un bel hôtel. J’avais réservé à l’hôtel “El Comendador”. Cet hôtel se situe à deux pas de la Calle Obispo, coeur historique de la Havane, au bout d’une petite ruelle au calme. Les belles portes bleues m’ont tout de suite séduite. “El Comendador” est annexé à l’hôtel “Valencia”, un bel ensemble d’inspiration espagnole, avec une cour intérieure verdoyante et des chambres au charme colonial.

El Comendador : Calle Obrapía 55, Havana Vieja

+ d’infos sur l’hôtel

Cuba - La Havane

La Havane – Jour 1

 

À peine mes affaires posées dans la chambre, je n’avais qu’une envie : partir à la découverte de tout ce qui m’attendais derrière la porte de la Casa. Nous avons commencé par nous balader dans La Havana Vieja. C’est vraiment étonnant de voir tous ces bâtiments d’une autre époque que le temps n’a pas épargné. Les rues sont colorées, animées et décrépies. La vie fourmille, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments. La musique s’échappe des fenêtres grandes ouvertes pour en faire profiter les passants. En remontant tout au Nord de la Calle Compostela, on découvre une petite place au calme au pied de la jolie Iglesia Santo Angel Custodio. On décide de se poser au restaurant pour un déjeuner tardif.
Je suis étonnée par les restaurants et les échoppes qui proposent beaucoup de pizzas, spaghettis, hamburgers à la carte. Je ne m’attendais pas à rencontrer ce type de nourriture à Cuba.
 –
Nous avons continué notre balade jusqu’à l’avenue Malecón pour attendre tranquillement le coucher du soleil. Dès la fin d’après-midi et jusqu’au milieu de la nuit, l’avenue de bord de mer prise d’assaut par les Havanais.
La Havane est grande, bruyante, sale, défoncée. Elle a du caractère et quelque chose de magnifique à la fois.
Pour dîner, nous avons découvert une petite adresse au calme au coeur du quartier de Centro Havana. Le restaurant s’appelle ZarZal et se situe au premier étage d’un bâtiment d’habitation. La serveuse est adorable, les plats locaux sont succulents, la petite terrasse très charmante et ce n’est pas très cher. Une bonne adresse où je suis retournée de nombreuses fois !
 –
Et il se trouve que ce soir-là, c’était la fête dans la Havane ! Pour célébrer la fin de l’été, tous les habitants se sont retrouvés sur la grande avenue Malecón pour danser au rythme des chars et de musiques entraînantes. Quelle nuit ! Mais ne faites pas comme moi, prenez quelques cours de salsa avant de vous rendre à Cuba. Ça pourra vous sauver de quelques situations gênantes 🙂
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane

La Havane – Jour 2

Deuxième réveil à la Havane. Il est tôt, on entend la cloche de l’école et les cris des enfants qui rentrent en classe. On savoure notre deuxième petit déjeuner : de la mangue et des bananes, une omelette aux chorizos, du pain et du beurre. Et on repart s’aventurer dans les ruelles de la Havana Vieja. Au détour d’une rue, on découvre la Cathédrale Orthodoxe Nuestra Señora de Kazán. Une petite église toute en rondeurs, aux murs blancs et au toit noir. Très jolie. On remonte vers la Plaza Vieja puis la Plaza de San Fransisco de Asis. On termine notre balade touristique par la fameuse Calle Obispo. Et, il faut le dire, cette rue ne manque pas de contraste avec les rues adjacentes. Elle est bondée de voyageurs, de restaurants et bars (dont les prix ont doublés), de petits magasins et d’une très bonne pâtisserie. Mais c’est aussi dans cette rue que se trouve l’office d’Info Tour. Pratique.
 –
Après notre petit tour dans la Havana Vieja, on se dirige vers le Capitole. Le bâtiment est splendide.
C’est vraiment fou ce contraste entre d’un côté ces ruelles défoncées aux habitations qui tombent en ruine et de l’autre ces grands boulevards aux gigantesques constructions néoclassiques qui dessinent des lignes parfaites.
On continue notre périple urbain vers le Barro Chino. Le petit China Town de la Havane. Enfin ce qu’il en reste. Peu de Chinois vivent encore dans ce quartier. On peut cependant y trouver quelques bons restaurants chinois et même l’Institut Confucius qui dispense des cours de chinois et des programmes culturels. C’est tout de même assez rigolo de voir cette grande arche aux caractères chinois en plein coeur de la Havane !
Vers midi, on se dirige vers El Callejòn de Hamel. Une ruelle qui accueille chaque dimanche un groupe de rumba. L’endroit n’est plus un secret mais la musique, l’ambiance et le décor valent vraiment le détour.
Dans l’après-midi, après être retournés à mon restaurant préféré, on décide qu’il est temps de ce rafraîchir. C’est vrai que les visites sous 35 degrés, ça devient vite fatigant. J’ai entendu dire qu’il est possible de se baigner dans les piscines des hôtels pour quelques euros l’entrée. Notre choix se tourne vers l’hôtel Habana Riviera dans le quartier Vedado. Un bon choix, l’entrée de la piscine est gratuite ! Et ça fait vraiment du bien de pouvoir enfin se rafraîchir un peu ! Nous avons passé la fin de l’après-midi à farnienter au soleil, toujours un petit air de musique cubaine en bruit de fond.
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane

La Havane – Jour 3

 

Troisième jour, on remballe toutes nos affaires pour emménager le temps d’une nuit à l’auberge de jeunesse Paradize. On commence notre journée de visites par la Iglesia del Carmen dans le quartier Vedado. Une église que je voulais absolument visiter, car il paraît que c’est l’une des plus belles de Cuba. Et effectivement, l’intérieur de l’église est splendide. J’aime beaucoup la statue de Nuestra Senora del Carmen qui surmonte le clocher.
 –
Finalement, aujourd’hui ce sera journée plage… Sous cette chaleur humide, il est difficile de résister bien longtemps à l’appel de la plage !
 –
On se laisse guider par notre copain cubain qui nous emmène jusqu’à une très belle plage, presque vide de monde. Pas trop difficile de rentrer dans l’eau (moi, pauvre bretonne habituée aux eaux à 19°c l’été), qui doit frôler les 29°c. Pour se rendre à la plage, il me semble que nous avions pris le bus P45, près de la gare ferroviaire. Et que nous étions descendus après 40-45 mn de route. Eh oui, quand on se laisse guider, on fait tout de suite moins attention !
 –
Dans la soirée, de retour à la Havane, nous décidons d’aller voir le coucher de soleil en haut du bar-restaurant La Guarida. Un bâtiment presque en ruine qui dévoile un restaurant improbable et même plutôt chic. Les prix de la carte nous rebutent un peu, alors nous nous contentons de l’accès au toit-terrasse qui lui est gratuit.
La vue à 360° sur la Havana est juste magique, surtout au coucher du soleil.
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
hôtel colonial la havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
Cuba - La Havane
C’est vrai que nous n’avons pas fait beaucoup de visites culturelles à la Havane. J’étais surtout très heureuse de retrouver mon petit frère. Nous avons aussi eu la chance de rencontrer des Havanais avec qui nous avons passé beaucoup de temps à nous balader ou à discuter le long de l’avenue Malecón. C’est aussi ces petits moments simples que j’aime dans le voyage. J’aime partir à la rencontre des habitants, discuter de nos différences culturelles et en apprendre beaucoup sur la vie locale. Pour finir, la Havane, c’était trois jours intenses et fatigants mais surtout riches en rencontres et en découvertes.

Prochaine étape : Viñales !

 

Mes petites adresses à la Havane :

 

  Iglesia Santo Angel Custodio : à l‘angle de la Calle Compostela & de la Calle Cuarteles, Havana Vieja

  Restaurant ZarZal : Calle Concordia 360, Centro Havana

  Cathédrale Orthodoxe Nuestra Señora de Kazán : à l’angle de l’Avenida Del puerto et de la Calle Santa Clara, Havana Vieja

  Office d’Info Tour : Calle Obispo 520, Havana Vieja

  Barro Chino : entre La Calle Simón Bolívar et la Calle Zanja, Centro Havana

  Hôtel Habana Riviera : Calle 1ra, Malecón, Vedado

  Iglesia del Carmen : à l’angle de la Calle Concordia et de la Calle Infanta, Centro Havana

  Bar-restaurant La Guarida : Calle Concordia 418, Centro Havana

Camille


Vous pouvez aussi suivre mes aventures en direct sur les réseaux sociaux :

FacebookInstagramTwitterPinterest