Escapade insolite au lac du Salagou

Un lac d’un bleu profond entouré de collines rouges aux faux airs de paysages lunaires. Sommes-nous toujours en France ? Oui ! Nous sommes précisément au lac du Salagou.

Escapade atypique en terres rouges du Salagou

TEMPS DE LECTURE ESTIMÉ : 5MN

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE :

1. Où se trouve le lac ?
2. Comment y aller ?
3. Pourquoi le Salagou est-il rouge ?
4. Une nuit sauvage à St Jean de la Blaquière
5. Une journée au lac
6. Où peut-on se baigner ?
7. Que faire & que voir au lac du Salagou ?
8. Une belle randonnée
9. Dormir au lac
10. Celles, le village englouti

Après avoir silloné les routes de Lozère pendant 10 jours, nous sommes arrivés sur les terres du Salagou en fin d’après-midi. Dans l’espoir de trouver un site de camping gratuit pour passer la nuit en van. Nous jetons un oeil à l’application Park4Night qui nous indique un spot à St Jean de la Blaquière. Nous roulons au pas tellement nous sommes déjà sous le charme des paysages. Cette région est vraiment atypique. Ce sont surtout ces montagnes rouges-violettes qui nous questionnent. Nous n’en avons jamais vu de pareilles…

OÙ SE TROUVE LE LAC DU SALAGOU ?

Il se trouve en plein centre du département de l’Hérault, à une cinquantaine de kilomètres de Montpellier en direction de Lodève. Proche du village de Clermont l’Hérault.

COMMENT Y ALLER ?

Le lac se trouve à environ 1h de route depuis Montepellier en empruntant l’A750. 3 routes donnent accès au lac et permettent d’en faire le tour : la départementale D148, la départementale D156 et la départementale D140. On accède facilement au xrives du lac en voiture ou même en camping-car.

En période estivale, la ligne de bus 381 semble desservir le lac.

POURQUOI LE SALAGOU EST-IL ROUGE ?

Enfin, ce n’est pas vraiment le lac qui est rouge mais les collines qui l’entourent. Et bien cette terre rouge s’appelle des ruffes. Il s’agit de roches nées de la combinaison entre sédiments argileux et oxydes de fer. C’est donc la couleur du sol et les écoulements de roches qui donne cette teinte rouge au lac en eaux peu profondes. Un nombre incroyable d’autres roches sont présentes dans un rayon de moins de 50 km autour du Salagou, ce qui en fait le terrain de jeu préféré des géologues du monde entier.

flore lac salagou
randonnée lac salagou

Une nuit sauvage à St Jean de la Blaquière

Autour du lac, l’intérêt de ce lieu n’est pas tant le village (bien que charmant) mais un autre site naturel hors du commun. Entre les vignes, des buttes volcaniques forment les contours d’un canyon. La roche est particulièrement friable et donc soumise à l’érosion et aux écoulements des eaux de pluie. Nous garons Georges (notre van) en face de ce lieu naturel d’exception. Nous sommes comme seuls au monde.

Dès le lendemain matin, après une bonne nuit de sommeil et quelques visites de marcassins, nous partons nous balader sur les collines. C’est un régal pour les yeux. La couleur de la roche change en fonction de la luminosité et de son orientation par rapport au soleil. Couleurs complémentaires, le rouge et le vert de la roche et de la végétation, s’assemblent à merveille.

J’observe la flore de plus près. Là encore, je suis surprise par les formes originales et délicates des plantes.

flore lac salagou
flore lac salagou
flore lac salagou
flore lac salagou

« C’est un régal pour les yeux. La couleur de la roche change en fonction de la luminosité et de son orientation par rapport au soleil. Couleurs complémentaires, le rouge et le vert de la roche et de la végétation, s’assemblent à merveille. »

Une journée au lac du Salagou

En passant à l’office de tourisme du Cirque de Navacelles, une autre activité à faire à quelques kilomètres du lac. Nous sommes tombés sur une carte postale avec un magnifique point de vue sur le lac. Notre objectif du jour sera de trouver la balade qui grimpe jusqu’à ce meilleur spot du lac.

Avant cela, nous décidons que par ces chaudes températures, une baignade dans le point d’eau serait des plus appréciables.

On croise beaucoup de pêcheurs sur les rives du lac. Il paraît que le lac abrite de nombreux poissons comme des brochets et des carpes.

OÙ PEUT-ON SE BAIGNER AU LAC DU SALAGOU ?

Le Salagou est un lac artificiel, d’une quarantaine de mètres de profondeur, créé à la fin des années 60 pour permettre l’irrigation des cultures environnantes (dont les nombreuses vignes) et réguler les crues du fleuve Hérault. Ce bassin d’eau douce est ainsi parsemé de petites plages où la baignade est autorisée mais non surveillée. Plusieurs plages sont surveillées autour du lac. Comme la plage des Vailhés, également base nautique (infos sur la base ici).

Qui dit base nautique, dit accès à de nombreuses activités comme du canoë, de la planche à voile, du pédalo et même du paddle.

QUE VOIR & QUE FAIRE AU LAC DU SALAGOU ?

Se baigner, se reposer, bonzer ou lire sur les plages. Louer un canoë ou un paddle pour faire le tour du lac. Se balader autour du lac ou faire une randonnée sur les hauteurs. Visiter le village de Celles. Prendre un café sur la place du village de Liausson. Passer sur le barrage. Déjeuner au bar la Roquette ou dîner au restaurant du Mas de Riri. Il y a de quoi s’occuper pendant plusieurs jours sans s’éloigner des rives du bassin.

A quelques kilomètres du lac, on peut également découvrir le cirque de Navacelles. Navacelles est une petite commune de France située en plein coeur d’un cirque spectaculaire. Une autre curiosité géologique entre les Causses et les Cévennes. Bien entendu, il y a de belles randonnées à faire autour du cirque. Mais il y a également une belle cascade qui vaut le détour !

Nous partons sur la rive nord-ouest du lac, près du village de Celles pour notre spot baignade. Nous marchons quelques minutes après le village et trouvons un super endroit pour nager et nous reposer en toute tranquillité.

Une belle randonnée au lac du Salagou

Bien reposés, nous nous mettons en quête de la balade jusqu’au point de vue. Nous faisons le tour du lac jusqu’au col des Détroits. Un petit parking permet de garer son véhicule à proximité du départ du sentier. Pour placer un repère, le point de vue est indiqué du nom de « La Sure » sur Google Maps. Le soleil entame sa courbe descendante. C’est le meilleur moment de la journée pour découvrir le panorama. Les rayons tapent sur la presqu’île qui s’avance sur le lac, révélant ses plus belles teintes ocres. C’est simplement magique.

randonnée lac salagou
salagou
lac salagou

Dormir au lac du Salagou

Avec notre van, nous regardons quels sont les campings qui pourraient nous accueillir pour cette seconde nuit au bord du lac. Autour du lac, il n’est pas autorisé de faire du camping sauvage. Autrement dit de camper avec une tente ou dans son van aménagé (ou camping-car), en dehors des zones règlementées. Nous abandonnons donc très vite l’idée de se réveiller avec le mouvement des eaux. Plusieurs campings sont proposés autour du lac : le camping Les Vailhès, le camping Les Arcades, au cœur d’une exploitation viticole ou encore le camping club du Salagou. Après réflexion, les prix nous semblent un peu élevés pour une simple nuit en van. (En même temps, nous sommes en pleine saison…). Nous choisissons finalement de retourner dormir sur notre spot de la veille.

Dans les prochains jours, nous rejoindrons mes parents qui ont réservé un gîte pour 2 semaines près de Lodève.

On déniche même quelques hébergements insolites dans les environs. Comme une tente Lodge en pleine nature (proposée sur Air Bnb).

roadtrip hérault
roadtrip hérault
navacelles

Celles, le village englouti du Salagou

La légende du village englouti est bien une légende. Celles n’a en réalité jamais été englouti par les eaux du Salagou. En 1969, lors de la construction du barrage, le village est vidé de ses habitants car destiné à être submergé par les eaux du nouveau lac. Durant 30 ans, la menace de submersion reste . Le village est alors pillé ou squatté. Depuis 2010, le niveau du lac a été finalement arrêté et ne bougera plus. Une réhabilitation du village est depuis en cours afin de lui redonner vie autour de projets écologiques, solidaires et durables.

Il est vrai, que ce village a quelque chose de particulier et d’atypique. A seulement quelques mètres des eaux translucides, ses scintillements dansants se projettent sur l’architecture rustique et colorée des bâtiments. L’attrait touristique est certain et Celles fait désormais partie intégrante du paysage du lac du Salagou.

 

Désormais installé dans notre gîte pour quelques jours supplémentaires. Nous en profitons pour découvrir encore plus les alentours. Le grand marché de Lodève le samedi matin, les collines de Soumont, les vignes et les villages de terres rouges d’Usclas et du Bosc. Nous manquerons le cirque de Mourèze. Formé de roches calcaires sculptées par l’érosion, voilà encore un autre site naturel au décor suprenant. Il nous faudra définitivement revenir en Hérault et au lac du Salagou !

AUTRES LECTURES :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *