Flash back sur une année nomade de l’Autriche au Canada

2017 aura été une année remplie de beaux voyages et de belles découvertes. Entre la Suisse, l’Autriche, New York et bien entendu le Canada, j’ai eu la chance de passer de très beaux moments à l’étranger. Professionnellement, j’ai aussi pu me lancer en tant que micro-entrepreneur, ce qui m’a permis de continuer à travailler tout en voyageant. Le « digital nomadisme » comme on l’appelle est un mode de vie qui me convient parfaitement. J’y trouve une liberté de nomade qui m’est chère et qui me permet de m’installer de pays en pays à la découverte de nouvelles cultures, de nouvelles personnes tout en conservant ma liberté de mouvement à tout moment.

 

La fin de l’Autriche

Après 2 ans de vie en Autriche (qui sont passés à toute vitesse), je décidais, en février dernier, qu’il était temps de tourner la page. Non pas que ce beau pays me lassait déjà, mais j’avais besoin de renouveau professionnellement. J’ai découvert en Autriche un nouveau mode de vie, tourné vers les montagnes et l’aventure. Le Vorarlberg est vraiment unique en son genre. J’y reviendrai toujours avec plaisir pour arpenter de nouveaux chemins de randonnée, dormir dans des refuges, me baigner dans le lac de Constance, profiter de l’ambiance locale et des traditions encore bien ancrées dans la culture.

Randonnées Autriche
roadtrip en Autriche
Alpes Autriche
roadtrip en Autriche

L’échappée canadienne

Le Canada a été pour moi comme un saut dans le vide, comme une attirance irrationnelle. J’avais besoin de découvrir ces grands espaces et de me lancer à la découverte d’un continent qui ne m’avait jamais vraiment attirée auparavant. Ainsi, j’ai posé mes valises à Montréal pendant 3 mois et découvert une ville dynamique où il fait bon vivre. Mais surtout, je suis tombée amoureuse de l’accent des Québécois et de leur gentillesse.

Et puis, je suis partie en road-trip. C’est à ce moment-là que la vraie aventure canadienne a commencé. Le Canada est incroyablement grand, riche et sauvage. De l’extrême Est à l’extrême Ouest, nous avons conduit des centaines de kilomètres dans des zones complètement inhabitées, traversé des régions tellement diverses culturellement et constaté que le Canada est la pays idéal pour tous les amoureux de nature surdimensionnée. Vivre plusieurs mois dans un van a été toute une aventure. J’ai découvert de nouveaux aspects de moi-même et réalisé que ce mode de vie pourrait tout à fait me convenir à long terme. J’ai donc décidé de rentrer en France pour quelques mois afin de lancer plusieurs projets qui me permettraient de concrétiser ce rêve un peu fou de vivre et travailler sur la route.

Une fin d’année entre la Bretagne, les Pyrénées et les Alpes.

Revenir en France quand on est nomade, ce n’est pas toujours très simple. Surtout quand il est question de logement. N’ayant pas de logement à moi, je suis donc revenue chez mes parents. Heureusement, le caractère ponctuel de la situation permet de l’accepter et de le voir comme un retour aux sources fortifiant. Ces trois derniers mois, j’ai donc vagabondé entre la maison de mes parents aux portes de la Bretagne, la maison des parents de mon copain dans Les Pyrénées et la maison de mon frère dans les Alpes.

En cette fin d’année, j’ai tout de même eu de la chance de  pouvoir m’évader plusieurs jours en road-trip dans le parc national des Pyrénées à bord d’un joli combi VW, de grimper quelques montagnes et de profiter des premières neiges de l’hiver. Pour la première fois, j’ai même découvert les sommets des Alpes françaises au cœur de la station des Ménuires.

Un pas devant l’autre pour 2018

Pour cette année 2018, je ne peux que rêver à de nouvelles aventures. Mais surtout, j’espère que ces nouveaux voyages me réserveront tout autant de belles rencontres, d’ouverture d’esprit, de satisfaction et d’émerveillement que cette année passée. J’espère également que mes projets professionnels prendront leur envol et me permettront de vivre la vie dont j’ai envie et qui me correspond. Une chose est sûre, je continuerai à partager mes belles découvertes et mes photographies sur Sense Away avec autant de passion que ces deux dernières années.

Et comme je ne peux pas tenir ma langue, je peux d’ores et déjà vous annoncer qu’un long voyage en Chine devrait arriver prochainement (je croise les doigts très fort) !

Je profite également de cet instant pour vous souhaiter à tous de pouvoir réaliser ne serait-ce qu’un de vos rêves les plus fous en 2018. N’ayez pas peur de sauter le pas, de reculer pour mieux repartir, de vous évader, de vous perdre pour mieux vous retrouver. Croyez en vous et il ne pourra vous arriver que le meilleur !

 

Camille

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *