Itinéraire de mon road-trip de 3 semaines au Québec

Après mon périple en van de 3 mois à travers le Canada, je suis revenue dans l’Est canadien pour un road-trip de 3 semaines au Québec. Un trajet en boucle au départ de Montréal qui longe la pointe de la Gaspésie, traverse le Saint-Laurent pour toucher la Côte-Nord de la province, continue le long du Saguenay, redescend par la Mauricie et se termine dans les Laurentides.

Nous sommes partis en famille pour cette nouvelle aventure entre routes et nature. Un road-trip au Québec sous les couleurs de l’automne puisque nous avons entrepris ce voyage entre septembre et octobre. Une magnifique période pour découvrir les paysages du Québec qui se parent de tons orangés et rouges.

Ce périple en voiture nous a emmenés sur les plus belles routes du Québec, comme la route 132 dite « la route des navigateurs » en Gaspésie, la route 138 dite « la route des baleines » de Québec à Tadoussac, la route 381 entre La Baie et Baie-Saint-Paul et la route 155 en Mauricie. Un road-trip proche de la nature qui nous a permis de découvrir certains des plus beaux parcs de la province : le parc du BIC, le parc de la Gaspésie, le parc du Fjord-du-Saguenay, le parc des Grands-Jardins, le parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, le parc de la Mauricie.

Itinéraire Road-trip Québec

Première étape : Montréal

Avant de débuter ce road-trip au Québec. Nous avons passé 3 jours à Montréal. Le temps nécessaire pour présenter à ma famille les plus jolis quartiers de la ville, son ambiance, quelques lieux insolites et d’autres incontournables. Je ne m’attarderai pas plus sur cette étape mais je vous invite à lire mon petit city guide de Montréal si vous cherchez des idées de visites et d’itinéraire.

Deuxième étape : Québec

Direction la ville de Québec à 2h30 de Montréal. La ville dégage une atmosphère différente de Montréal. Construite à la fois sur et autour d’une colline, la ville de Québec offre de beaux points de vue sur le fleuve Saint-Laurent et le Vieux-Québec. Le château de Frontenac, au sommet de la colline, impose une certaine forme d’admiration. Le château abrite aujourd’hui un hôtel de luxe et quelques boutiques que l’on peut visiter.

Troisième étape : Du Bas-Saint-Laurent à la Gaspésie

Nous avons ensuite mis le cap sur le Québec côté mer. La route 132, la route des navigateurs permet de faire la boucle de la Gaspésie en longeant la côte. Par notre part, nous la suivrons de Québec jusqu’à Saint-Anne-des-Monts.

Le parc du BIC est bien moins connu que le parc de la Gaspésie mais il y règne une ambiance toute particulière, presque mystique lorsque la brume du fleuve s’engouffre entre les monticules rocheux. Parfois, on a même la chance d’y apercevoir quelques phoques se prélassant sur les rochers à marée basse.

Pour avoir le temps de découvrir le parc, nous nous sommes arrêtés au domaine Floravie et avons passé une nuit insolite dans une tiny house au bord de l’eau. Une expérience atypique que je raconte ici : Dormir en Tiny House sur le bord du littoral au Québec.

Nous continuons notre périple en longeant la rive jusqu’à Sainte-Anne-des-Monts qui fait figure de porte d’entrée du Parc national de la Gaspésie. Ce parc est mon favori au Québec. À la pointe de la Gaspésie, qui s’engouffre dans le Golfe du Saint-Laurent, on ne s’attend pas à découvrir un parc aux reliefs si prononcés. En effet, le plus haut sommet du parc s’élève tout de même à plus de 1270m d’altitude. Il y règne une faune et une flore particulière, que l’on retrouve en zones alpines. Et pour cause, j’ai eu la chance d’apercevoir un troupeau de caribous qui se baladaient au sommet du mont Albert. Pour en savoir plus sur les belles randonnées à faire et où dormir dans le parc je vous invite à lire mon article sur le Parc National de La Gaspésie.

Une halte au petit village de Kamouraska, qui figure parmi les plus beaux du Québec.

Quatrième étape : Tadoussac

Pour rejoindre Tadoussac depuis la Gaspésie, nous avons emprunté un traversier de Trois-Pistoles aux Escoumins.

Tadoussac est une destination assez touristique au Québec, mais sa beauté en vaut sa réputation. J’avais déjà visité Tadoussac lors d’un petit road-trip hivernal sur la route 138 et ce retour n’a fait que confirmer ma première impression : je suis totalement en amour de cette région !
Cette fois-ci, nous sommes arrivés pile poil pendant la saison des baleines (entre mi-mai et octobre). Nous avons eu la chance de voir des bélugas et des rorquals plonger et sortir de l’eau juste devant nos yeux.

Pour cette étape, nous avons dormi dans l’une des tentes aménagées de Mer et Monde aux Grandes-Bergeronnes. L’organisme propose même de planter sa tente sur les rochers pour être au plus près des baleines, de jour comme de nuit. Il se dégage de cet endroit une atmosphère reposante et inspirante. Par beau temps on peut contempler le lever du soleil sur le fleuve et écouter les soufflements des baleines qui passent tout près de la rive. Je vous raconte mon expérience dans l’article : Dormir & observer les baleines au bord du fleuve.

Le Café Bohème pour déguster de bonnes tartines en terrasse ou profiter de son intérieur chaleureux par mauvais temps.

Cinquième étape : Le long des Fjords du Saguenay

Pour rejoindre la région de Charlevoix, entre Québec et Tadoussac, il est possible de prendre le traversier qui fait la liaison directe, ou bien de faire le tour du Fjord-du-Saguenay en suivant la route 172 jusqu’à Saguenay, puis la route 170 jusqu’à Saint-Siméon.

En chemin, nous nous sommes arrêtés deux nuits à l’Anse St-Jean aux portes du parc national du Fjord-du-Saguenay. Nous avons dormi dans l’auberge du Bout du Monde à l’architecture atypique, un lieu à la fois calme et convivial qui invite au dépaysement.

Il ne faut surtout pas rater pas la randonnée du sentier de la statue au Cap Trinité. Une balade de 2-3 heures qui conduit jusqu’à une statue de la Vierge avec une très belle vue sur le Saguenay.

Le Bistro de l’Anse pour déguster des menus du terroir, des bières artisanales aux saveurs étonnantes ou assister à une soirée concert intimiste ou une projection de court métrage.

Le hameau de Port-au-Persil avec sa chapelle blanche au bord de la plage et ses jolies maisons traditionnelles.

Sixième étape : Charlevoix

Si je n’ai pas eu de coup de cœur pour la côte de Charlevoix, je suis tombée sous le charme du parc des Grands-Jardins et du parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Tous les amoureux de nature et de randonnée me rejoindront sur ce point : ces deux parcs offrent de beaux sentiers de randonnée et des panoramas surprenants. J’ai d’ailleurs dédié un article entier sur ces deux parcs : À la découverte des plus beaux parcs de Charlevoix au Québec.

Septième étape : La Mauricie

La Mauricie est la région du Québec qui comptabilise le plus d’érables. Malheureusement, nous sommes arrivés un peu trop tôt pour observer les plus beaux changements de couleur dans le parc de la Mauricie. Il n’est pas rare de croiser des cabanes à sucre qui vendent des produits à l’érable. Au début du printemps, avec les premières récoltes du liquide qui formera le fameux sirop d’érable, les exploitants proposent des menus traditionnels à base d’érable à déguster directement dans les cabanes à sucres.

Au Sud, de la Mauricie, nous avons découvert Saint-Elie-de-Caxton, petit village où l’imaginaire prend vie grâce aux à ses légendes, ses conteurs. Nous avons passé une nuit pas comme les autres, au domaine du Rond Coin, dans une yourte traditionnelle mongole. Je vous raconte mon expérience ici : Une nuit insolite dans une yourte au Québec.

Magasin Général Le Brun & café Chez Eugène

Huitième étape : Les Laurentides

Les Laurentides, se situent quelques kilomètres au Sud de Montréal. Cette région parsemée de centaines de lacs abrite une réserve faunique et le parc du Mont-Tremblant. J’avais déjà visité les Laurentides à la fin de l’hiver lors de mon séjour dans une cabane minimaliste et isolée et de mon week-end au Mont-Tremblant. Il y a certes de très belles balades à faire mais la journée passée au SPA Scandinave du Mont Tremblant en reste mon meilleur souvenir.

Camille

québec baleines
yourte québec
montréal en 2 jours
Tiny house, québec
Charlevoix Québec
parc de la gaspésie

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ DE SENSE AWAY SUR FACEBOOK

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Quel beau périple !
    Nous y sommes allés cet été et avons adoré ! Notre périple allait jusqu’à Toronto et remontait jusqu’au Fjord et Tadoussac. J’ai déja tellement envie d’y retourner !

  • Merci pour ce bel article et tes superbes photos ! Deux petites coquilles toutefois : le Québec est à l’Est et pas à l’Ouest (au tout début de l’article), et si, Québec est bien la capitale de la province 😉 Belle continuation !

  • Merci Camille pour cet article très bien construit avec de très belles photos et très digeste malgrè la quantité d’informations.
    J’essai d’organiser un road trip pour Septembre prochain et j’aime bien ton itinéraire mais par contre je n’aurais pas assez de temps pour faire autant de choses. Je n’ai que 12 jours sur place .

    J’avais pensé faire Montréal, Mauricie, Quebec, Saguenay, Tadoussac. Entre Tadoussac et le retour à Montréal j’ai encore 3-4 jours pour faire une étape de plus mais je sèche un peu. Un conseil ?

    Merci d’avance !

    • Hello Anais,
      Merci beaucoup 🙂
      Oui, c’est vrai qu’en 12 jours, cela risque de faire juste…
      Ne râte surtout pas les parcs de Charlevoix entre Québec et le Saguenay, ca vaut vraiment le détour !
      Tu peux aussi faire une étape au parc de la Jacques-Cartier ou bien dans les Laurentides / mont Tremblant !