Mon voyage à Cuba – Etape n°3 Cienfuegos

Après 4 jours passés à Vinales (lire cet article), il était temps pour mon frère et moi de reprendre la route. Notre prochaine étape : Cienfuegos. Pourquoi Cienfuegos ? Parce que j’avais envie de découvrir son architecture française et coloniale tant vantée par le Lonely Planet. Mais aussi parce que c’était une bonne halte, à mi-chemin entre Vinales et Trinidad.

Cienfuegos

Notre arrivée à Cienfuegos

Pour nous rendre à Cienfuegos, nous avions réservé un bus avec la compagnie Viazul qui partait a 6h45 de Vinales. Bus que nous avons malheureusement raté car notre taxi n’est pas venu nous chercher au camping comme prévu… Marcher 4km de bon matin avec les sacs sur le dos, ça ne met pas de très bonne humeur… Et encore moins de rater le bus à 5mn près, après avoir marché 4km dans l’espoir d’arriver à temps.
– 
Bref, tout cela pour dire, que nous avons du trouver un autre moyen de transport pour nous rendre à Cienfuegos. Nous avons finalement trouvé un taxi collectif avec 6 autres voyageurs pour nous emmener à destination. Et le voyage n’a pas été de tout repos, les vieilles voitures américaines, c’est classe, mais c’est pas très confortable. Il faut dire que nous n’avons pas eu de chance non plus ce jour là… A mi-chemin, notre chauffeur nous a fait changer de voiture pour une autre encore un peu plus vintage… Ressorts qui sortent des sièges, vitres qui ne se remontent pas (quand il pleut, c’est un peu gênant), et petits trous dans la taule pour admirer la route sous nos pieds. Bon je me plains un peu là, mais il y a des jours où on est plus irritable que d’autres… Même si au final je m’en fiche un peu, ça fait partie du voyage et de l’expérience 😃
Après 6 heures d’aventure, nous arrivons enfin à Cienfuegos. Première mission : trouver où dormir. Nous allons sonner à la Casa Prado, à mi-chemin entre le centre-ville et la Punta Gorda, mais elle est complète. Le propriétaire nous emmène jusqu’à une autre casa juste à côté. Pour la première fois de la journée, nous avons de la chance, les chambres sont grandes et nous avons accès à un joli toit-terrasse, le tout pour 20 CUC.
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos

Cienguegos et son histoire coloniale

Cienfuegos a été construite en 1819 sur les plans du français Louis Clouet, on remarque d’ailleurs cette influence dans le quadrillage des rues du centre-ville. La ville est particulièrement intéressante pour ses beaux bâtiments datant du début du 20ème siècle. Ce qui lui a value d’être inscrite au patrimoine de l’UNESCO en 2012.

Les plus beaux bâtiments que j’ai pu voir, sont ceux entourants le parc José Marti : le Teatro Terry, la Catedral de la Purisima Concepcion et le Palacio Ferrer dont la visite promet un véritable saut dans le temps et une vue imprenable sur la ville.

Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos

Il y a aussi le Palacio de Valle à l’extrémité de la Punta Gorda. Un ancien palais aux influences moresques, qui abrite aujourd’hui un musée et un restaurant avec vue sur la baie sur le toit-terrasse.

Cienfuegos
Cienfuegos

El Malecòn de Cienfuegos

En soirée, j’ai aimé me balader, le long de la baie : el Malecòn. Je crois que c’est la balade du soir de beaucoup des habitants. Certains soirs, il y a même des concerts. Près de la rue « El Mar », nous avons repéré un petit restaurant avec une terrasse ouverte sur la baie. Vous ne pourrez pas le louper et je vous conseille vraiment d’aller y réserver une table. La cuisine et la vue sont dignes d’une soirée parfaite 😃

Cienfuegos
Cienfuegos
Cienfuegos

L’entrée sur le Parc Naturel Topes de Collantes

La région de Cienfuegos est aussi réputée pour les chutes d’eau « El Nicho« , dans le parc naturel « Topes de Collantes« . Les chutes ne sont accessibles qu’en excursions depuis Cienfuegos. J’ai entendu beaucoup de retours positifs sur cette excursion, mais nous avons décidé de ne pas y aller. L’endroit nous a semblé être très touristique et mine de rien, le prix de l’excursion est assez élevé, alors il a fallu faire un choix. Nous irons visiter d’autres endroits du parc naturel depuis Trinidad.
 J’ai aussi entendu dire qu’il y avait de très belles épaves à découvrir en plongée dans les environs de Cienfuegos, près de la station balnéaire Rancho Luna.

L’heure cubaine

Nous avons aussi profité de notre séjour à Cienfuegos pour nous reposer. Lire, écrire, écouter de la musique, savourer les couchers du soleil depuis notre toit-terrasse. Prendre le temps. A Cuba, on est comme pris au piège. Sans internet, sans téléphone, sans télé, sans grands magasins, ni supermarchés. On se laisse porter par les paysages, la convivialité, les heures qui passent et les découvertes. On a l’impression de faire un saut dans le temps. Et pendant ces quelques semaines, on s’y habitue très bien.
Cienfuegos

On apprécie ce manque qui rompt avec nos mauvaises habitudes ultra connectées. On reprend le temps de prendre du temps pour soi, de partager avec les gens qui nous entourent. On prend le temps de vivre à l’heure cubaine tout simplement.

Citation Che
Cienfuegos
Cienfuegos

Mes petites adresses

Casa Prado : Paseo El Prado, Calle 37 N° 4235

Teatro Terry : Calle San Carlos, Parque Jose Marti

Catedral de la Purisima Concepcion : Calle Santa Isabel, Parque Jose Marti

Palacio Ferrer : Calle Bouyòn, Parque Jose Marti

Palacio de Valle : Reparto Punta Gorda

Prochaine étape Trinidad !

Camille


Vous pouvez aussi suivre mes aventures en direct sur les réseaux sociaux : 

FacebookInstagramTwitterPinterest


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *