Récit de voyage Slow dans les Dolomites #1 Du lac de Dobiacco au lac de Braies

Dans la cadre d’un reportage pour le magazine In The Moment on m’a proposé de partir à la découverte des Dolomites. L’idée n’était pas de faire un road trip, ou un trek dans les Dolomites, mais de simplement profiter de ces quelques jours pour se ressourcer au contact de la Nature, dans des lieux incroyablement reposants et inspirants. (Et bien sûr d’écrire mon reportage autour de cette expérience !)

Mon voyage commence à Paris. Je me suis ensuite envolée pour Venise et en quelques heures à peine, j’étais déjà au volant de la voiture de location à sillonner les routes de montagne du Sud Tyrol.

La route des lacs

Quand on arrive dans le Sud Tyrol depuis Cortina sur la Strada Statale 51 di Alemagna, notre route passe à côté de deux magnifiques lacs. Une belle entrée de jeu pour tous ceux qui mettent pour la première fois les pieds dans cette province autonome d’Italie.

Le lac “Di Landro”

Un lac aux eaux Vert Pastel avec en toile de fond les premiers sommets enneigés des Dolomites. Quelques mètres plus loin, le spot Zinnenblick propose même un panorama sur les Trois Sommets si célèbres des Dolomites.

Lac de Dobbiaco
Lac de Dobbiaco

Le lac “Di Dobbiaco”

Un autre lac que l’on peut quasiment apercevoir depuis la route, mais il vaut la peine de d’y arrêter. Et pourquoi pas même s’y baigner (si la température de l’eau le permet !)

Lac de Braies
Lac de Braies
Lac de Braies
Lac de Braies

Le lac “Di Braies”

Ce lac n’est certainement plus à présenter tant ses clichés ont fait le tour du web. En même temps, on ne peut pas nier qu’il se dégage de ce lieu une atmosphère unique.

Je pourrais rester des heures assise au bord de ce lac à contempler les jeux de lumière qui donnent un caractère différent au paysage en fonction des heures de la journée.

Depuis que j’ai quitté l’Autriche, ces paysages typiques des Alpes me manquaient terriblement. Même si ces trois lacs sont des hauts lieux du tourisme dans les Dolomites, on ne peut pas passer à côté. Alors, pour espérer se retrouver en tête à tête avec les eaux imperturbables du lac reflétant le sommet de la Croda del Becco, il faut se lever tôt. Et une fois que l’on a capturé la beauté du panorama, pourquoi ne pas continuer par une petite balade autour du lac. Un sentier permet d’en faire le tour en une petite heure. Un petit moment d’intimité avec le lac de Braies, ca se mérite. Mais ca vaut le coup, croyez-moi 🙂

AUTRES LECTURES :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *