Voyage à Venise – Déambulations & émerveillement

Dans cet article, je ne vais pas vraiment vous parler de bons plans de logements ou de bonnes adresses où manger. Tout simplement parce que ce n’est pas ce qui m’a le plus intéressée lors de mon voyage à Venise. Je vais plutôt vous parler de mes déambulations dans cette ville touristique certes, mais aussi tellement magique.
J’avais déjà visité Venise il y a quoi… Ah oui quand même, presque 10 ans !  Enfin, si je peux dire visiter… Parce que je n’y étais restée qu’une journée. N’habitant désormais pas très loin de l’Italie, je me suis dit que c’était l’occasion d’y retourner et de confronter mes anciens souvenirs.
 –

Voyage à Venise : Prendre le temps de visiter

 –
C’est vrai qu’aller à Venise pour la journée, ça se fait, mais on risque de ne pas en ressortir avec la meilleure des expériences. Il y a du monde, les rues sont étroites, ça bouchonne, il y fait très chaud l’été… Bref un calvaire entre des bâtiments majestueux…
 –
Le mieux est de réserver une chambre dans Venise intramuros (Air Bnb propose des logements pas trop chers, quand on voit le prix des hôtels c’est bon à savoir… L’astuce pour un voyage à Venise, c’est vraiment de réserver longtemps à l’avance, c’est comme ça qu’on trouve des petites pépites très abordables et très bien placées). Enfin bref, tout ça pour dire que le mieux c’est de loger sur place pour pouvoir commencer à se balader dans la ville aux aurores.
 –
Et puis Venise, c’est grand ! Enfin si on compte toutes les petites îles de sa lagune. Prenez le temps, pour voguer autour de la ville, d’une île à l’autre, c’est reposant et la nature est magnifique.
Venise
Venise
Venise
Venise

Se lever tôt, le secret du bonheur…

Après une heure de bus pour me relier à Venise (et oui, moi je logeais assez loin, à Mirano plus précisément. Qui est, soit dit en passant, une très jolie petite ville), je suis arrivée aux portes de la cité à 7h du matin. Et comment vous dire… c’était un instant magique. La brume se levait à peine pour laisser passer les premiers rayons du soleil passer. Les travailleurs marchent d’un pas empressé pour rejoindre la boutique, le restaurant, ou encore le musée dans lequel ils travaillent.
 –
Il faut savoir qu’il ne reste plus beaucoup de vrais habitants dans la vieille ville de Venise. Je ne m’en souvenais plus, mais c’est vrai que le centre historique de Venise se situe sur une île reliée par un immense pont/route au continent. Le matin, les travailleurs rejoignent la vieille ville majoritairement en bus, puis se dispersent dans les premières ruelles ou empruntent les navettes fluviales.
Venise
Venise
Venise

La place St Marc pour moi tout seule (enfin presque)

Le matin, il règne une ambiance vraiment spéciale dans les ruelles. Tout est encore calme. Les volets s’ouvrent lentement. Et surtout, on a l’impression de découvrir la ville de façon privilégiée. C’est ainsi que je me suis retrouvée à 7h15, presque seule sur la place St Marc, entourée de majestueux bâtiments. C’est d’autant plus magique, que l’on sait que dans 3h, la place sera bondée de monde et de pigeons. Venise est vraiment une ville majestueuse, je ne saurais trouver d’autre mot pour décrire sa beauté. Plus on se balade dans les ruelles des différents quartiers, plus on se rend compte de se grandeur et de sa richesse architecturale et culturelle.
– 
(Depuis mon séjour, j’adore regarder des films et des documentaires sur l’histoire de Venise ^^ Ne faites pas comme moi, faites le avant de partir, ça met encore plus dans l’ambiance !)
Venise
Venise
Venise

En fin de matinée, quand les touristes arrivent en grand nombre, il suffit de s’échapper un peu des axes de visites pour retrouver un peu de calme.Les ruelles en sont d’autant plus belles, qu’il n’y a pas de boutiques à souvenirs, de glaciers ou de restaurants pour dénaturer les façades. Je dirais qu’il faut se perdre dans Venise. Emprunter les ruelles de façon aléatoires. S’avancer dans une petite ruelle sombre qui va finalement déboucher sur une place secrète…

Lors de mon voyage à Venise, j’ai aimé me balader…

Il y a deux, trois quartiers où j’ai beaucoup aimé me balader. Du côté de la Basilica dei Frari et du Campo St Thomas, mais aussi du côté de la Chiesa delle Ermite. Sur l’autre rive, sur la Fondamenta Borgo, il y a d’ailleurs un petit hôtel qui a l’air très agréable : l’Antica Locanda Montin. J’ai aussi beaucoup aimé me balader plus au Nord, autour du Campo dei Gesuiti.

PS : je sais que j’avais dit que je ne parlerai pas de bons plans, mais il y a un petit café avec une cour intérieure très sympa à côté de la Chiesa dei Gesuiti. Son nom : We Crociferi. (Je crois qu’il y a aussi une auberge de jeunesse pour ceux que ça intéresse).
Venise
Venise
Hotel venise
Venise
Venise
Venise
Venise
Venise
Un voyage à Venise, c’est toujours incroyable. Surtout au petit matin et très certainement au coucher du soleil. On en prend plein les yeux. C’est une ville qui nous transporte par sa splendeur. On ressent l’âme de la ville dans chaque ruelle parcourue, chaque pont traversé, chaque basilique découverte…
Et même si on n’a pas les moyens de s’offrir un tour en gondole, on peut toujours emprunter les navettes fluviales qui naviguent sur les grands axes et nous permettent de découvrir quelques-unes des villas de Venise.
 –
Tout autour de la ville, il y a de nombreux embarcadères. Près de la place St Marc, l’un d’entre eux dessert la petite ville très colorée de Burano. Une des îles de la lagune. Un seul conseil : si vous aimez les petits villages sans prétention et très atypiques, allez-y !
 

Camille


Vous pouvez aussi suivre mes aventures en direct sur les réseaux sociaux :

FacebookInstagramTwitterPinterest


 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *