Vietnam : voyage de dernière minute

L’été dernier, je suis partie au Vietnam pour 2 semaines. Un voyage express (la joie des 25 jours de vacances par an) et de dernière minute, car je suis partie sans rien préparer (ou presque) et sans guide de voyage !

Partir au Vietnam à la dernière minute sans rien préparer (ou presque) c’est possible ?

Vietnam

Pourquoi partir en voyage sans rien préparer ? Généralement un voyage ça, se mûrit, ça se prépare et on l’attend avec impatience, les yeux rivés sur les blogs de voyages pour trouver des bons conseils et s’extasier devant les paysages qui nous attendent. Mais je me suis dit : peut-être qu’il y en a des comme moi, qui par flegmatisme, par envie de préserver la surprise du dépaysement ou par manque d’organisation, réalisent à la veille du départ que le voyage c’est pour demain et que ce n’était peut-être pas une si bonne idée de ne rien organiser du tout… Voici mon expérience du Vietnam en 2 semaines sans grande organisation (juste un achat compulsif de billets deux mois avant).

Vietnam

Vietnam

Vietnam

Vietnam dernière minute : le logement, comment ça se passe ?

DEUX POSSIBILITES UNE FOIS SUR PLACE

ON JOUE LA PRECAUTION :

Il est possible de réserver jusqu’au jour même des hébergements via des sites comme air bnb ou booking. Comme ce sont de grosses plateformes, il est généralement facile de trouver une chambre de dernière minute.  Je conseille d’acheter à l’arrivée une carte SIM locale avec 3G. Internet avec soi quand on voyage, c’est quand même plus pratique. Ceci dit l’option du wifi sur son smartphone peut être suffisante. Presque tous les cafés, restaurants, hôtels proposent une connexion wifi gratuite.

Pour les inconditionnels des guides de voyages, un petit coup de téléphone aux bonnes adresses du guide quelques jours avant permettent aussi de trouver des hébergements à la dernière minute.

POUR CEUX QUI NE VEULENT VRAIMENT RIEN RESERVER :

il reste l’option du porte à porte à l’arrivée dans une ville. Une autre possibilité, demander conseil aux taxis, camarades de voyages s’ils connaissent de bonnes adresses, il y aura peut-être encore de la place !

Je n’ai pas vraiment eu de mauvaises surprises. Les endroits où j’ai dormi étaient toujours très sympas, même de dernière minute.

Vietnam

Vietnam

Vietnam dernière minute : les transports, comment ça se passe ?

Si vous voulez voyager en bus locaux, pas de soucis. Les bus ne seront jamais pleins à ras bord. Au pire vous prendrez le prochain.

Pour le train, il est possible de se rendre à la gare pour réserver son billet. Il existe des agences dans lesquelles vous pouvez vous rendre la veille pour réserver des billets de train ou de bus longue distance. Le mieux selon moi, est de s’adresser directement à son hôtel ou maison d’hôte. Ils se prendront une petite commission mais ça évite de traverser la ville pour trouver la gare ou une agence.

L’option du taxi est toujours envisageable bien qu’un peu plus coûteuse (mais bien moins qu’en France !).

Une autre option, c’est l’avion. Au Vietnam, il n’est pas cher de voyager d’une ville à l’autre en avion. En moyenne 70€ pour un aller.  Il est possible de trouver de la place très peu de temps à l’avance.

Vietnam

Vietnam

Vietnam dernière minute : les lieux à visiter, comment ça se passe ?

Je savais que je passerai quelques jours à HCM, puis à Hoi An, dans la baie d’Halong, à Hanoi et pour finir quelques jours dans le Nord du Vietnam. Mais rien de plus. Aucune idée des choses à visiter à Hanoi ou des lieux incontournables dans le Nord…

Avoir un guide de voyage avec soi, ça aide quand même. Le Lonely Planet (mon préféré) est un bon compagnon de voyage que l’on peut consulter au fur et à mesure des déplacements. Cette fois-ci, je n’avais aucun guide avec moi. Mais dans les restaurants ou les hôtels « de routards », il y a souvent des exemplaires que l’on peut consulter sur place.

Un bon moyen de se renseigner sur les choses à voir est aussi de demander aux personnes qui vous hébergent, aux voyageurs que vous rencontrez.

Les hôtels proposent souvent une liste de tours pour visiter les alentours. Demandez leurs. Moi je trouve ça bien pratique. J’ai par exemple planifié mon tour dans la Baie d’Halong, un jour avant grâce à mon hôtel, ou encore visité un marché de minorités dans le Nord du Vietnam de la même façon.

Et puis se perdre dans les rues est toujours un moyen de faire de belles découvertes.

Vietnam

Vietnam

Vietnam

Vietnam

Vietnam

Vietnam

Et ensuite ?

Si vous n’avez pas planifié votre itinéraire pas de panique et je dirais même tant mieux ! Une fois sur place on rencontre toujours pleins d’autres voyageurs qui nous racontent leurs dernières et prochaines destinations, leurs spots préférés, leurs coups de cœur. De précieux conseils que l’on peut suivre à coup sûr. Un autre avantage de ne pas planifier à l’avance : la météo. Arriver dans la baie d’Halong pile-poil pendant un orage de 3 jours, c’est pas de chance, mais au moins on ne se sent pas piégé et on peut décider de changer de destination en fonction de la météo !

Finalement même sans rien planifier à l’avance, on s’en sort plutôt bien ! Le Vietnam est un de ces pays où l’on peut vraiment partir à l’aventure. Alors Carpe Diem. 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • C’est assez drôle tous ces points communs, je suis moi aussi partie en dernière minute au Vietnam (mais du Cambodge et non de France), à part le bus et le visa (et mon avion pour le nord), c’est bien tout ce que j’avais quand je suis arrivée à Ho Chi Minh. Une pause dans un Starbucks plus tard (terrain connu et rassurant), je savais où je dormais le soir même, et quoi faire de ma demie journée dans la ville, mais sinon c’était du jour le jour, du dernière minute, en fonction des opportunités, de ce qu’on me disait. Et effectivement, aucun mal à trouver un logement meme en arrivant le soir, il fallait juste s’armer d’un peu de patience avec son sac sur le dos :)(et je reviens d’Europe de l’Est où j’ai un peu voyagé comme ça aussi, je ne suis pas Mme dernière minute pour rien)

    • Ahah, c’est vrai que moi aussi je suis plutôt madame denière minute pour la plupart de mes voyages… Enfin une dernière minute assumée parce que c’est ça que j’aime : prévoir un voyage longtemps à l’avance mais ne rien réserver ! Y aller au feeling, s’aventurer selon ses envies et dans l’idéal rencontrer des locaux qui seront nos meilleurs guides !